Charte étique

Charte étique

Comment nouer un partenariat avec « Dernier Voyage » ?

Toute entreprise s’occupant des pompes funèbres peut entrer en partenariat avec « Dernier Voyage » à condition d’adhérer à la charte éthique. Ainsi, les membres peuvent restent sereins étant donné que les services funéraires sont fournis dans les règles de l’art et surtout dans le strict respect du code déontologique.

Quel est le contenu de la charte éthique ?

L’entreprise de pompes funèbres partenaire doit remplir les conditions suivantes :  

  1. L’exercice de la profession d’entrepreneurs de pompes funèbres est une mission morale et de savoir-faire. Pour accomplir cette mission, l’entrepreneur doit être pleinement qualifié et demeurer toujours respectueux de la dignité humaine.
  2. S’engage à traiter avec la même conscience tous les défunts, quelles que soient leur situation sociale, leur nationalité, leurs convictions, leur réputation et les sentiments qu’il éprouve à leurs égards.

  3. S’engager à fournir des services funéraires sur mesure incluant soutien et encadrement à la famille éplorée dans tout le respect et la dignité que cela impose vu la délicatesse de cette période.
  4. Se tenir au courant des lois, des règlements et des us et coutumes locales, nationales et internationales, ainsi que les respecter rigoureusement pour en garantir les meilleurs services possible et le bon ordre.
  5. Se veille à toujours fournir des prestations de qualité. Cela ne peut se faire qu’avec du matériel et des installations professionnelles répondant aux exigences minimales prévues par les diverses réglementations.
  6. Le secret professionnel s’impose dans quelque circonstance que ce soit. Il comprend ce que la famille a pu apprendre à l’entrepreneur et s’étend à tout ce qu’il a vu, connu, appris, constaté, découvert ou surpris dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de sa profession.
  7. Les documents et renseignements mis à disposition, par Dernier Voyage et/ou la famille en toute confiance, ne peuvent être transmis aux administrations, organismes publics ou privés de sa propre initiative et dans un but commercial qu’avec leur accord. Cette transmission devra de toute façon se faire dans le respect de la loi sur la protection de la vie privée. 
  8. Ne prendre aucun parti notamment dans les questions liées aux croyances du défunt et de sa famille, qu’elles soient religieuses ou philosophiques
  9. Agir avec une conscience professionnelle indiscutable pour livrer au client et à ses proches des services irréprochables.
  10. Choisir des tenues vestimentaires appropriées selon les exigences du métier et surtout en fonction de l’environnement familial de sorte à n’embarrasser qui que ce soit.
  11. Dans l’exécution de ses services, ne pas se mêler des problèmes familiaux portés à sa connaissance.
  12. Se doit être conscient des ses devoirs sociaux envers la collectivité. Toutes les prestations doivent dénoter d’une exemplarité à tous égards tant dans les actes que dans les propos.
  13. Détenir une attestation prouvant avoir reçu l’autorisation par les autorités compétentes de délivrer ses services ou être au moins enregistrée au registre du commerce appartenant au canton du domicile.
  14. S’abstenir d’incinérer ou d’enterrer la personne décédée, tel que les fondements juridiques le stipulent.
  15. Se conformer au délai fixé par la loi, soit 90 heures, pour ce qui est de l’inhumation ou de la crémation, à moins que la réglementation en vigueur dans le canton ne soit spécifique.